Changement de prénom

Depuis la loi de modernisation de la justice du 21e siècle du 17 novembre 2016, vous pouvez déposer à la mairie de votre domicile ou de votre lieu de naissance une demande de changement de prénom. L’officier d’état civil, s’il estime que votre demande de changement de prénom revêt un caractère légitime, l’enregistre sur le registre d’état civil et fait procéder à toutes les modifications des actes d’état civil concernés par ce changement. S’il estime que la demande n’est pas légitime, il la transfère au Procureur de la République.

Qui est concerné?
Toute personne justifiant d’un intérêt légitime peut demander à changer de prénom.
Quand le prénom, seul ou associé au nom, s’avère ridicule ou porte préjudice, le titulaire peut demander à en changer.
Il est possible de demander l’adjonction, la suppression ou la modification de l’ordre des prénoms concernés.

Qui peut faire la démarche?
L’intéressé dépose personnellement sa demande de changement de prénom, en précisant les motifs, à sa mairie de domicile ou à sa mairie de naissance. Toutes demandes par fax, mail, courrier, téléphone ou remise par un tiers seront rejetées.
Si le demandeur est un mineur ou un majeur en tutelle, la demande doit être faite par son représentant légal.
Lorsque la demande est faite pour un enfant mineur de plus de 13 ans, le consentement de l’enfant est nécessaire.

L’enregistrement du nouveau prénom
L’officier d’état civil devient compétent pour apprécier la recevabilité de la demande.

La décision est inscrite sur le registre de l’état civil.
L’acte de naissance est mis à jour. L’intéressé peut produire son acte de naissance pour justifier de ce changement de prénom auprès des différentes administrations.

S’il estime que celle-ci ne revêt pas un intérêt légitime, l’Officier d’État Civil saisit le procureur de la République. Si le procureur s’oppose au changement, le demandeur peut saisir le juge aux affaires familiales.

+ d’infos