Économie d’énergie

Plan Climat Énergie

En conformité avec les lois Grenelle 1 et 2, Toulouse Métropole a établi son propre Plan Climat Energie. L’objectif  de cette feuille de route vise notamment à réduire de 20 % les consommations d’énergie sur le territoire de l’agglomération toulousaine entre 2005 et 2020.

La commune d’Aucamville a réalisé un diagnostic détaillé de l’ensemble de ses consommations énergétiques, ce qui lui a permis de dresser un plan d’actions le plus précis, adapté et efficace possible. Si la collectivité s’engage, c’est la somme des actions de tous, issus de la sphère professionnelle ou privée, qui permettra d’atteindre les objectifs territoriaux fixés par le plan énergie climat d’agglomération.

Depuis 2012, de nombreuses actions on été entreprises par la ville : audits énergétiques sur les bâtiments municipaux les plus consommateurs, programmes annuels de travaux d’amélioration d’éléments techniques (chauffage, ventilation, isolation, menuiseries…), respect de la réglementation thermique 2012 pour tous les nouveaux bâtiments communaux, information et sensibilisation des occupants et usagers des bâtiments communaux pour les inciter à la sobriété énergétique…

Rénovation énergétique des bâtiments communaux

Rénovation énergétique
Rénovation énergétique

Dans le cadre de sa politique de développement durable, la municipalité d’Aucamville mène, depuis plusieurs années, un plan ambitieux de rénovation de son patrimoine bâti en vue, notamment, de valoriser ce dernier et de maîtriser ses dépenses de fonctionnement. Cette volonté politique s’inscrit dans le cadre du Plan Climat Energie Territorial de Toulouse Métropole.

La mairie d’Aucamville a retenu le programme de travaux mixte suivant :

  • Pour la rénovation de la mairie (500 m²) et de l’école Henri Matisse (1200 m²), l’objectif fixé par la loi Grenelle 1 du 3 août 2009 concernant la réduction des consommations énergétiques de l’ensemble du parc des bâtiments, soit 38% entre 2010 et 2020,
  • Pour le centre culturel Alain Savary et pour la salle des fêtes Georges Brassens, un objectif non chiffré de réduction des consommations d’énergie, par des actions ciblées d’amélioration sur les équipements techniques utilisant du gaz naturel et de l’électricité.

Éclairage public

Eclairage public
Eclairage public

Chaque année, la ville intervient sur une partie du réseau d’éclairage urbain (1 600 réverbères) pour le rendre plus performant et plus économe. Chaque année, la commune rénove le système d’éclairage public de ses rues (par ordre de vétusté ou d’ancienneté). Par ailleurs, des variateurs de puissance ont été installés sur les grands axes pour réduire l’intensité de la lumière entre 23 h et 6 h. Des systèmes à détecteurs de présence ont été également installés sur certains parkings publics. La ville installe des ampoules LED et des horloges programmables à chaque fois qu’un linéaire de réseau d’éclairage est rénové. D’autres initiatives, comme l’extinction partielle de l’éclairage public (de 1 h à 5 h), sont mises en oeuvre progressivement pour réduire la consommation d’énergie et la pollution lumineuse.