Retour : toutes les actualités

Les moustiques sont de retour… Que faire ?

À ce jour, il n’existe aucune solution radicale pour lutter contre le moustique tigre. Seule la combinaison de plusieurs actions peut limiter sa prolifération et la gêne occasionnée.

Entretenir l’extérieur de son habitation pour éliminer les larves :

  • Éliminer les endroits où l’eau peut stagner : petits détritus, encombrants, déchets verts…
  • Changer l’eau des plantes et des fleurs une fois par semaine ou supprimer les soucoupes des pots de fleurs. Remplacer l’eau des vases par du sable humide.
  • Vérifier le bon écoulement des eaux de pluie et des eaux usées. Nettoyer régulièrement : gouttières, regards, caniveaux et drainages.
  • Couvrir les réservoirs d’eau (bidons d’eau, citernes, bassins) avec un voile moustiquaire ou un simple tissu.
  • Couvrir les piscines hors d’usage et évacuer l’eau des bâches ou traiter l’eau (eau de javel, galet de chlore…).
  • Aérer la végétation environnante (débroussailler, tailler, élaguer) pour faire circuler l’air. Les moustiques ne supportent pas les courants d’air.
  • Réduire les fréquences d’arrosage

Éloigner les moustiques et se protéger :

  • Utiliser des ventilateurs, posés à même le sol, autour des tables ou à proximité des lieux de détente.
  • Utiliser des serpentins, lampes UV ou raquettes électriques.
  • Privilégier le port de vêtements longs, amples et clairs (le moustique-tigre est attiré par le noir).

En revanche, les produits dérivés, à base de citronnelle (spray, bracelets, bougies…) sont peu efficaces face au moustique tigre.

Les actions de la commune :

  • Sur l’espace public, tous les lieux susceptibles d’abriter des larves ou des moustiques sont nettoyés régulièrement (curage des gouttières et regards, drainage des pavillons de compostage, élagage des buissons et haies pour favoriser la circulation de l’air dans les zones à moustiques).
  • La mairie reste en contact permanent avec les autorités sanitaires en charge du phénomène (Agence Régionale de Santé et EID Méditerranée – opérateur public spécialisé dans la lutte anti-moustiques).
  • Un arrêté municipal a été pris pour interdire l’accumulation de déchets, végétaux et objets divers sur les terrasses et dans les jardins (lieux d’abri à moustiques)
  • La police municipale intervient auprès des particuliers pour les contraindre à supprimer les zones à risques présentes sur leurs parcelles (eau stagnante ou amas de végétaux ou d’objets divers).
  • L’an dernier, une dizaine de gîtes pour chiroptères (chauve-souris), prédateurs naturels du moustique, ont été installés dans divers endroits de la commune.

 

Plus d’infos sur les moustiques tigres : https://signalement-moustique.anses.fr/signalement_albopictus/sinformer