Retour : toutes les actualités

Dispositifs de signalement des violences intrafamiliales

 

Le confinement à domicile peut générer un terreau propice aux violences intrafamiliales. Afin de protéger et soutenir au mieux les femmes et les enfants qui en sont victimes, le Gouvernement a, dès le mois de mars, mis en place de nombreux dispositifs qui mobilisent les forces de sécurité intérieure.

En cas d’urgence :

  • Le 17 doit rester le moyen de contact à utiliser en cas d’urgence. Il permet aux victimes de bénéficier d’une intervention rapide de la police ou de la gendarmerie et que tout soit mis en place pour les protéger.
  • Le 114 peut être contacté par les personnes victimes de violences par SMS. À l’origine destiné aux personnes sourdes et malentendantes, le 114 a été étendu, pour la période de confinement, aux victimes de violences intrafamiliales qui seraient confinées, sans possibilité de parler au téléphone.
  • Le 115 (Samu social) pour bénéficier d’un hébergement d’urgence.
  • Le 119 pour signaler un enfant en danger.

Signalements anonymes :

  •  Plateforme de signalement des violences sexuelles et sexistes en ligne, accessible 24h/24 et 7j/7. Elle permet aux victimes de dialoguer en direct et de manière anonyme avec des policiers et des gendarmes spécialement formés et de pouvoir bénéficier d’assistance et de conseils. En période de confinement et selon les besoins, la plateforme est renforcée.
  • 3919, numéro national anonyme et gratuit, de 9h à 19h du lundi au samedi.

 

La présence d’une personne dangereuse pour votre sécurité chez vous est un motif suffisant pour quitter votre domicile, même en période de confinement.