Retour : toutes les actualités

Les maires se mobilisent pour améliorer les transports sur le Nord toulousain

Dans un courrier adressé au président de Toulouse métropole, les maires du Nord toulousain* déplorent l’absence d’infrastructures de transport adaptées à la dynamique démographique et économique de leur territoire et demande davantage d’ambitions dans le plan mobilités de la métropole.

En réponse à la présentation du projet du plan mobilités 2020-2030 de l’agglomération, qui recense l’ensemble des projets de déplacements urbains, douze maires du Nord et Nord-Ouest toulousain (dont Gérard André, maire d’Aucamville) ont adressé une lettre commune à Jean-Luc Moudenc pour lui faire part de leur inquiétude face à l’absence de solutions adaptées aux problèmes croissant des déplacements sur le Nord de l’agglomération. Ils rappellent notamment que le Nord toulousain reste à l’écart de la 3è ligne de métro annoncée en 2024 et que ce même territoire devra vraisemblablement attendre quelques dizaines d’années pour voir l’achèvement du Boulevard Urbain Nord.

Cette mobilisation a été l’occasion de lister les cinq dossiers que les maires jugent prioritaires pour améliorer la mobilité sur le territoire Nord toulousain :

  • Requalification et aménagement de la RD 820 (route de Paris)
  • Création d’une ligne TER Nord toulousain cadencée au ¼ d’heure, entre Saint Jory et Toulouse, via des haltes ferroviaires à Lerspinasse, Fenouillet et Aucamville
  • Accélération du projet de Boulevard Urbain Nord : le projet de plan mobilités ne prévoit pas suffisamment de moyens pour faire avancer et aboutir ce dossier
  • Création d’une nouvelle traversée de la Garonne et réhabilitation des ponts existants (Gagnac et Lespinasse) pour faciliter les déplacements Est-Ouest dans la métropole (vers la zone aéroportuaire et le futur parc des expositions notamment).
  • Prolongement de la RD 902 (voie lactée) par phases progressive pour relier le futur parc des expositions à la future traversée de la Garonne au niveau de Merville/Saint Jory.

Par ailleurs, les maires évoquent d’autres réalisations locales qui seraient à même de faciliter la mobilité sur le territoire. A Aucamville, il est demandé de modifier le tracé de la future ligne Linéo 10 pour ne pas impacter autant le stationnement en centre-ville. Une réunion de travail et un point des avancées sur les cinq dossiers prioritaires évoqués ont été notamment demandés. Réponse à suivre…

*Maires d’Aucamville, Fonbeauzard, Fenouillet, Saint Alban, Bruguières, Castelginest, Seilh, Saint Jory, Gratentour, Lespinasse, Gagnac et Aussonne