Retour : toutes les actualités

Des mésanges et des chauves-souris pour lutter contre certains nuisibles


La ville a abandonné depuis plusieurs années l’emploi d’insecticides au profit d’une lutte alternative utilisant des pièges (notamment pour les chenilles processionnaires du pin) et des prédateurs naturels (par exemple des larves de chrysopes
contre les pucerons). En 2018, la ville a installé 10 nichoirs pour favoriser le développement en ville des mésanges (prédateurs naturels des chenilles processionnaires) et au printemps dernier, 10 gîtes pour chiroptères (chauves-souris) ont été répartis sur la commune
pour lutter contre les moustiques et certains papillons nuisibles. L’efficacité de ces derniers dispositifs est contrôlée régulièrement. Selon les résultats obtenus, ils pourront être étendus.