Ville d'Aucamville (31 - Haute-Garonne)

Terre de violettes

7 juillet : concert d'étéLa photo du mois7 juillet : concert d'été

AUCAMVILLE à votre service

MAIRIE D'AUCAMVILLE

place Jean-Bazerque
31140 AUCAMVILLE

CS 80213 Aucamville
31142 SAINT ALBAN Cedex

Tél. : 05 62 75 94 94
Fax : 05 62 75 94 92

Contactez-nous
Pour recevoir nos infos
Marché de plein vent tous les dimanches matin.
 
Payez votre facture en ligneAlertes & infos locales, je m'inscris !

 Fiscalité locale 2016

Taxe d'habitation : 6,52 %
Taxe foncière (bâti) : 13,65%
Taxe foncière (non bâti) : 58,66 %

Des taux d'imposition parmi les moins élevés de l'agglomération

Pourquoi les impôts locaux d'Aucamville sont-ils plus faibles qu’ailleurs ?
La commune a longtemps appliqué des taux d’imposition faibles. Jusqu’au début des années 2000, la présence de nombreuses activités économiques sur la commune (zone industrielle de 100 hectares) faisait d’Aucamville une commune plutôt « riche » : les recettes fiscales provenant des entreprises couvraient à elles seules une part importante des dépenses de fonctionnement de la commune, dont la population, presque deux fois moins importante qu’aujourd’hui, n’avait pas les mêmes besoins en termes de services et d’équipements publics (écoles, crèches, centre de loisirs, restauration, installations sportives…).

Quand la gestion rigoureuse du budget ne suffit plus à maintenir les taux...
En vingt ans, Aucamville a connu un essor démographique important, en raison de sa proximité avec Toulouse et du fait que son territoire ait été rendu entièrement constructible au début des années 70.

Face à son développement, la commune a su s’adapter pour répondre aux besoins de sa nouvelle population (rénovation et extension des écoles, création de lieux d’accueil pour la petite enfance, création et rénovation d’équipements de loisirs…).

Ces nouvelles dépenses ont pu être supportées grâce à une gestion budgétaire rigoureuse et des programmes d’investissements pluriannuels ciblés.

Depuis 2014, les recettes provenant de l’Etat (dotations) et des collectivités partenaires (subventions) sont en baisse. Soucieux de préserver une situation financière acceptable dans les années à venir, la municipalité met tout en oeuvre pour équilibrer le budget communal : réduction des charges de fonctionnement (-132 000 €), évolution de la masse salariale divisée par deux, investissements priorisés (certains ont été revus à la baisse, d'autres abandonnés) et réévaluation de la taxe d'habitation en 2016 (celle-ci restant plutôt faible au regard des taux pratiqués ailleurs).